22/04/2009

une fête d'anniversaire...

Aujourd'hui, nous avons fêté l'anniversaire de Perrine. C'est bien la 4e fois ce mois-ci... Ben oui! une fois au stage, une fois avec sa marraine, une fois avec nous et, ce mercredi après-midi, avec ses amis de l'école. Autant vous dire que nous avons fait le plein de gâteaux et de cadeaux...

Nous sommes allés chercher les 8 petits diables à l'école... Nous nous sommes attablés devant des macaronis jambon/fromage (je sais, c'est facile, mais le gratin de légumes frais du jardin, on le garde pour l'année prochaine)...

Ils dévoraient à belles dents quand je leur ai dit: " C'est bien de vous dépêcher ainsi nous irons plus vite à la sieste"... Regards en coin, silence dans les rangs, doute s'immisçant dans ces esprits encore purs (euh, sauf quand ils disent des gros mots)...

Et Louise, un sourire aux lèvres qui lance: " vous inquiétez pas, c'est ma maman, c'est de l'humour..."

Débusquée la Maman débordée Bouche cousue

03/04/2009

J'ai les chevilles qui enflent...

Et voilà, à peine quinze jours d'existence et mon blog est à la Une de Skynet Blogs...

Et je me prends en train de rêver à un coup de fil d'une rédaction de magazine, à une émission de télévision, à des milliers de visiteurs pour lire mes chroniques...

Tout s'enchaîne, on me reconnait dans la rue, je signe des autographes, je voyage à travers le monde pour dédicacer mon livre venant juste de paraître...

Dans 6 mois, un an peut-être, j'ai ma propre émission de télévision, ou je reçois des mamans encore plus débordées que moi...

Euh... Attendez.... Maman, je ne le serai plus trop là, je ne verrai plus mes filles que de temps en temps, entre 2 avions... Non, STOP!

Je suis peut-être une Maman Débordée, mais je suis une maman avant tout... Alors, non merci, remballez vos contrats juteux, je dois décliner l'offre...

P.S.: Contactez-moi quand même, on ne sait jamais que j'aie un quart d'heure à vous consacrer entre les bains et les lessives ;o)))))

02/04/2009

Balade en forêt

Chez nous, on aime la randonnée... Dès qu'il fait beau, hop, nous préparons un sac à dos avec de l'eau et quelques friandises à grignoter et nous sommes partis!

Les filles aiment les petits sentiers qui serpentent, les rivières dont on longe le cours (même si cela multiplie le nombre d'arrêts pipi), les pauses et découvrir de beaux paysages...

Par contre, il y a une chose à laquelle nous avons du renoncer en nous baladant en famille: voir des animaux! C'est à peine si nous arrivons à entendre le chant des oiseaux... Ben oui, des filles, ça caquette! Et pas qu'un peu, mon vieux! Je crois qu'à l'automne prochain je vais les louer pour faire les battues Clin d'oeil

Bref, plus l'ombre d'un daguet, d'un pic epeiche, d'un lièvre ou d'un sanglier...

Pourtant, ce n'est pas faute d'essayer de leur inculquer l'importance et les bienfaits du silence... Mais rien n'y fait c'est plus fort qu'elles...

Lors de notre dernière promenade (6,5 km quand même, c'est pas de la gnognote!), Louise s'est arrêtée au bord du sentier et m'a dit, de son ton de petit chef: "ah, tu dis toujours qu'on ne verra jamais d'animal... et ça, c'est quoi, alors?". Et de me désigner, d'un doigt péremptoire, une limace bien grasse...

Elle n'avait simplement pas eu le temps de fuir, mais j'ai renoncé à l'expliquer à mon avocate de fille...

24/03/2009

Un gros mot? noooonnn

Je vous plante le décor: on est dimanche et je lis, assise dans le divan. Oui, oui! Vous ne rêvez pas! Les filles jouent sagement et je suis ASSISE et je LIS! Bon, c'est vrai qu'il est 16h, que je ne me suis pas "posée" de tout le week-end et que je viens de mettre la dernière de mes 12 lessives du week-end dans le séchoir...

Donc, je suis bien installée et je savoure ces précieuses secondes de calme et de béatitude... Ben oui, je suis tout de même réaliste! Je sais que cela ne va pas durer plus que quelques secondes...  Quelques minutes si j'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup de chance...

Je vois passer Pépée, qui gromelle. Je n'entends pas grand chose mais je crois percevoir : "Elle m'énerve Louise, Bordel"... Non, elle ne peut pas avoir dit ça... J'ai du mal comprendre. La contemplation et l'inaction doivent ramollir mes neurones...

Je lui demande donc: "Qu'est ce que tu as dit Perrine?"

Et là, elle me répond: "J'ai dit que Loulou était très gentille et que je l'aimais bien moi!"

Ah, me voilà soulagée... Je savais bien que j'avais mal compris ;o)))))

23/03/2009

Comment faire le deuil de notre chien con?

Attention, quand je dis chien con, ce n'est pas péjoratif du tout!
Non, Golf (c'était son nom) était un chien exalté... Un bouvier des Flandres super gentil qui, quand il courrait, se faisait appeler affectueusement "Black Abruti"... Un chien tout le temps dans les pieds et quoi que vous vouliez faire, il vous barrait le chemin...

Maintenant, comment gérer cette perte avec nos 3 filles qui ont toujours connu ce cabot? Difficile... Nous les avons tout d'abord prévenues... Nous leur avons expliqué que le chien n'était pas bien, que nous ne voulions pas qu'il souffre et que dès que nous serions certain que ce serait trop dur à supporter pour lui, nous demanderions au vétérinaire de lui faire une piqure pour l'endormir 'pour toujours'. Que cette notion d'éternité est difficile à appréhender par des petits bouts! Pour Salsa (3ans), on n'a pas l'impression que ça la touche... Mais dimanche, quand le chien était couché dans la prairie, elle a été plusieurs fois vers lui pour lui faire une petite caresse... Elle retournait ensuite vaquer à ses occupations...

Pépée (5 ans) a aussi une vue assez abstraite... Pour elle, c'est simple, comme Golf est mort, on doit l'enterrer et un gros arbre va pousser dessus... (ben oui, gros chien => gros arbre). Et quand je l'ai interrogée un peu plus avant pour savoir quelle sorte d'arbre, elle m'a dit "un arbre avec des fruits que je peux manger... un arbre avec des Fraises!"...

Loulou est la plus touchée... Faut dire qu'elle va sur ses 7 ans notre grande... Sa réaction: on en achetera un autre, hein, maman? Euh... Tu veux bien attendre quelques jours, ma Louloute? Mais derrière ses grands airs, se cache un coeur d'artichaut qui pleure doucement dans son lit...

aaaaaah, pas facile la vie!... et la mort encore moins!